Vous êtes ici : Accueil Fiscalité InternationaleFiscalité Internationale n° 3-2020 - Août 2020

  • Sources - Principes - Méthodes
01

L’article sur les impôts visés : une stipulation délaissée ?

AUTEUR

  • Philippe MARTIN
    Président de la section des travaux publics du Conseil d’État
    En savoir plus

#Auteur: Philippe¤ MARTIN

#Qualités: Président de la section des travaux publics du Conseil d'État,

#Qualités: Co-directeur scientifique de la revue Fiscalité Internationale

En tête des conventions fiscales bilatérales figure un article (article 2 dans les modèles de l'OCDE et de l'ONU) qui régule le champ d'application matériel de la convention en définissant les impôts visés. Il a donc, en théorie et en pratique, une importance fondamentale. La rédaction du modèle OCDE offre une souplesse permettant un champ large et une adaptabilité. Mais l'interprétation des paragraphes et leur articulation posent de sérieuses difficultés qui peuvent nuire à l'efficacité de la convention. Une méthodologie rigoureuse et partagée serait souhaitable.

Une souplesse favorisant un champ large et une adaptabilité

Le paragraphe 1 de l'article 2 opte pour un champ large en ce qui concerne les entités bénéficiaires de l'impôt : États, entités fédérées, collectivités locales. Le paragraphe 2 fournit des définitions synthétiques des impôts visés en précisant qu'ils peuvent frapper la globalité du revenu ou de la fortune ou seulement certains éléments de ces assiettes. Le paragraphe 3 dresse une liste indicative des impôts concernés à la date de la convention. Le paragraphe 4 permet d'actualiser le champ de la convention en y intégrant des impôts postérieurs de nature identique ou analogue. En apparence, la construction est à la fois complète et souple.

Cette souplesse laisse une gr...

L'accès à cet article est réservé à nos abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

En savoir plus sur nos abonnements