Vous êtes ici : Accueil Ingénierie PatrimonialeIngénierie Patrimoniale n° 2-2019 - Juillet 2019

  • Éléments du patrimoine
2.4.1

L’ouverture au public des bases de données foncières de l’administration fiscale

AUTEUR

  • Marie MASCLET DE BARBARIN
    Maître de conférences (HDR) à la Faculté de droit et de sciences politiques d’Aix-Marseille Université
    Vice-présidente du Conseil d’administration d’Aix-Marseille Université
    En savoir plus

#Auteur: Marie¤ MASCLET DE BARBARIN

#Qualités: Maître de conférences (HDR) à la Faculté de droit et de sciences politiques d'Aix-Marseille Université

#Qualités: Vice-présidente du Conseil d'administration d'Aix-Marseille Université

La base de données « Demande de valeurs foncières » (DVF) a été ouverte au public le 24 avril dernier. Elle recense sous forme électronique les informations relatives aux valeurs foncières déclarées à l'occasion des mutations immobilières à titre onéreux intervenues au cours des cinq dernières années. Cette ouverture résulte d'une longue évolution, qui n'a été rendue possible que par la modernisation du traitement de ces données (V. § 3), puis par l'adaptation de la règlementation applicable en la matière (V. § 6). L'accès à cette base de données est extrêmement encadré, tant au niveau de la production de ces données et de leur mise en ligne, qu'au niveau de leur consultation, voire de leur réutilisation (V. § 10). L'étendue des informations délivrées par DVF (V. § 14) permet d'ores et déjà à chacun, et notamment au contribuable, d'améliorer sa connaissance du marché de l'immobilier et l'évaluation de ses biens, mais elle laisse également entrevoir des perspectives d'évolution plus riches encore (V. § 15).

Introduction

1. Le libre accès au fichier immobilier et au fichier foncier du cadastre était atten...

L'accès à cet article est réservé à nos abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

En savoir plus sur nos abonnements