Vous êtes ici : AccueilIngénierie PatrimonialeRevue Ingénierie Patrimoniale n°3-2019 - octobre 2019

01

Simplifier, clarifier et actualiser le droit des sociétés mais aussi la gestion patrimoniale des particuliers

AUTEURS

  • Florence DEBOISSY
    Professeur à l’Université de Bordeaux
    En savoir plus


  • Guillaume WICKER
    Professeur à l’Université de Bordeaux
    En savoir plus

Passée l’élaboration de constructions ou de montages, parfois complexes sinon subtils, la gestion patrimoniale des particuliers devient une affaire familiale et quotidienne qui doit s’accommoder de l’écoulement du temps, du partage des pouvoirs et parfois des dissensions. L’organisation du patrimoine sous la forme de sociétés, civiles ou commerciales, doit alors ne pas faire oublier que cette organisation ne tient que tant que chacune n’a pas épuisé sa durée ; que les personnes placées aux fonctions dirigeantes vieillissent au risque de devoir un jour être placées sous un régime de protection ; et que, d’anticipation successorale en décès, les titres sociaux auront pu être l’objet d’un démembrement de propriété où se trouvent face et face usufruitiers et nu-propriétaires. Si communes qu’elles soient, ces choses de la vie sont depuis longtemps la source de difficultés juridiques. Même si, d’arrêt en arrêt, la jurisprudence s’est attachée à préciser les règles de répartition des pouvo… Login

L'accès à cet article est réservé à nos abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

En savoir plus sur nos abonnements