Vous êtes ici : Accueil Fiscalité InternationaleFiscalité Internationale n° 1-2023 - Février 2023

  • Territorialité - Résidence - Établissement stable
  • Domicile et résidence
  • Établissement stable
15 janvier 2023
3

Chronique d’actualité

AUTEURS

  • Raphaël COIN
    Avocat au barreau de Paris, cabinet Affidavit
    Docteur en droit
    En savoir plus

  • Franck LE MENTEC
    Avocat associé, Cohen & Gresser LLP
    En savoir plus

RAPPORTEURS PUBLICS

#Auteur: Raphaël¤ COIN

#Qualités: Avocat au barreau de Paris, cabinet Affidavit

#Qualités: Docteur en droit

#Auteur: Franck¤ LE MENTEC

#Qualités: Avocat associé, Cohen & Gresser LLP

Domicile et résidence

> Personnes physiques - Notion de résident fiscal au sens de la convention fiscale franco-israélienne - Exonération temporaire d'IR en Israël sur les revenus de source étrangère - La CAA de Toulouse juge qu'une exonération temporaire (10 ans) d'impôt sur le revenu en Israël sur les revenus de source étrangère (« exonération Alyah ») ne suffit pas à retirer la qualité de résident fiscal israélien à un contribuable qui n'est assujetti en France que pour ses revenus de source française (V. § 1).

Établissement stable

> Détermination du résultat imposable - Sort des pertes comptables constatées antérieurement à la date à laquelle une société devient assujettie à l'IS en France - Le Conseil d'État juge que les pertes comptables constatées antérieurement à la date à laquelle une société devient assujettie à l'IS en France, en l'espèce à la suite de l'entrée en vigueur de la nouvelle rédaction de l'article 3 de la convention fiscale franco-luxembourgeoise de 1958, issue de l'avenant du 24 novembre 2006, ne constituent pas un déficit éligible au report en...

L'accès à cet article est réservé à nos abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

En savoir plus sur nos abonnements